soutien

Toujours plus loin dans la restriction du droit d’asile

En juillet 2017, le Secrétaire d’État à l’Asile et la Migration a présenté devant le Chambre, en Commission de l’Intérieur, deux projets de loi du Gouvernement fédéral modifiant la loi sur les étrangers et la loi sur l’accueil des demandeurs d’asile. Ces projets de loi colossaux, surnommés « Mammouth », s’étalent sur environ 400 pages et modifient plus de 70 articles de loi.

La Belgique impuissante à protéger des Syriens d'Alep?

Depuis plusieurs semaines, les projecteurs sont tournés sur l’affaire des visas humanitaires. Les débats de ces derniers jours ont démontré, s’il le fallait encore, que les positions des uns et des autres sur le sujet sont assez tranchées voire inconciliables. Au-delà des polémiques, il est essentiel de revenir au fondement de l’affaire. Une opinion parue le 18 décembre sur le site de la RTBF.

Brochure "Ceci n’est pas une crise des migrants"

Depuis l’été 2015, l’actualité est marquée, presque quotidiennement, par la "crise des migrants". Mais ne s’agit-il pas plutôt d’une crise d’humanité? Car ces migrants qui tentent d’atteindre l’Europe sont des femmes, des hommes et des enfants qui fuient la guerre et les persécutions. Et qui méritent d’être accueillis et protégés. Redécouvrez notre brochure, tout récemment mise à jour.

Renforcement de l’agence Frontex : L’UE reste sourde aux cris d’alarme des ONG

Plus puissante que jamais, bénéficiant d’une impunité totale, l’agence européenne de surveillance des frontières change de nom et se voit reconnaître un mandat renforcé. L’Union européenne a fait le choix d’augmenter les moyens dédiés à l’expulsion, au contrôle, et aux activités de coopération hors de son territoire, au mépris des droits des migrants et des réfugiés.

Accord migratoire UE-Turquie: la dissuasion à tout prix

Face à l'afflux de réfugiés en 2015, l’Europe a multiplié les mesures pour empêcher l’entrée des migrants sur son territoire, bafouant au passage ses obligations internationales et ses valeurs. Au centre de ce dispositif, l’accord signé en mars 2016 entre les Européens et la Turquie. Un grand marchandage cynique qui réjouit pourtant les responsables européens. Ses effets se font ressentir jusqu’en Belgique où le Secrétaire d’État à l’asile et la migration se félicite d’un accord qui a permis de faire chuter le nombre d’arrivées. Et de réduire le nombre de places d’accueil des demandeurs d’asile. Une nouvelle analyse du CIRÉ.

Nouvelle liste de "pays sûrs" : la politique de dissuasion renforcée - Communiqué de presse - 20 juillet

Le gouvernement a publié le mercredi 20 juillet 2016, comme chaque année, sa nouvelle liste de « pays sûrs », laquelle impose aux demandeurs d’asile originaires de ces pays une procédure d’asile accélérée. En plus de l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, du Kosovo, de l’Inde, de la Macédoine, du Monténégro et de la Serbie, pays déjà présents l’année dernière, la liste comprend maintenant la Géorgie. L'ADDE, Amnesty International, le CIRÉ, la Ligue des droits de l’Homme et Vluchtelingenwerk Vlaanderen restent fermement opposés au recours à la notion de « pays sûr » et à l’usage d’une telle liste.

Brochure "Qu'est-ce qu'un réfugié?"

Avec cette brochure, mise à jour à l'occasion de la journée mondiale des réfugiés, le CIRÉ a pour objectif d'expliquer qui sont les "demandeurs d'asile" et les "réfugiés". Quelle est la différence entre ces deux groupes de personnes? Ont-elles toutes droit à la protection? Pourquoi fuient-elles leur pays? En répondant à ces questions, nous espérons faire comprendre au grand public la situation de ces personnes qui ont été contraintes de quitter leur pays pour fuir les persécutions, la violence ou la guerre.

S'abonner à ce flux RSS