soutien

Relocalisation des demandeurs de protection: l’imposture de la solidarité - CP

 Il y a exactement deux ans, l’Union Européenne mettait en oeuvre le "plan de relocalisations" des demandeurs de protection internationale venant de Grèce et d’Italie. Un système de solidarité entre les États membres, auquel la Belgique a participé. Chichement. Froidement. En poursuivant les renvois de demandeurs d’asile vers ces deux pays dont elle se disait solidaire…

Les secrets de la forteresse Europe - FRONTEX

frontex-garde-brassardUne enquête dans les coulisses de Frontex, l'agence européenne en charge de la lutte contre l'immigration clandestine, que certains défenseurs des droits de l'homme accusent de traitements dégradants et d'entorses à la loi.

La zone d’intervention de l’Agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures, appelée Frontex, s’étend des eaux internationales au large de l’Afrique de l’Ouest jusqu’en Ukraine.

La Belgique condamnée pour son application du règlement de Dublin

reglement-dublin-arret-mss-belgique-greceLe 21 janvier 2011, la Cour européenne des droits de l'Homme à Strasbourg a condamné la Belgique pour traitement inhumain et dégradant à l'égard d'un demandeur d'asile. L'absence de recours effectif dans le droit belge a également été mis en cause. C'est à travers le prisme du règlement Dublin qu'un des aspects de la procédure d'asile en Belgique et en Europe est passé au crible. Retour sur le contenu de ce règlement, ses objectifs, son application, ses failles et les changements souhaités par la Cour européenne des droits de l'Homme.

Communiqué du 21 janvier 2011: La Cour européenne des droits de l'Homme condamne la Belgique pour le renvoi d'un demandeur d'asile afghan vers la Grèce

drapeau-europeenDans un arrêt rendu ce 21 janvier 2011, la Cour européenne des droits de l'Homme a sanctionné la Belgique en matière d'asile. Le CIRÉ, Vluchtelingenwerk Vlaanderen, Amnesty International, Jesuit Refugee Service Belgium, Caritas International, et ECRE se réjouissent de l'attitude prise par la Cour. Ces organisations réclamaient depuis de longs mois une modification dans la pratique belge et n'avaient obtenu jusqu'à présent que de timides avancées de la part du Secrétaire d'État à l'asile et l'immigration. Cette sanction juridique internationale permettra, nous le souhaitons, de provoquer un changement radical dans l'application du règlement Dublin et des transferts de demandeurs d'asile entre États européens.

S'abonner à ce flux RSS