soutien

Les députés européens s’apprêtent à voter pour la création d’une nouvelle agence Frontex : un déni des droits humains

Le lundi 30 mai, la commission Libertés Civiles, Justice et Affaires Intérieures (LIBE) du Parlement européen va se prononcer en faveur du remplacement de Frontex par un corps de garde-frontières et de garde-côtes européen. Cette nouvelle agence sera une version renforcée de l’agence Frontex à l’abri de tout contrôle indépendant, sans mécanisme efficace permettant de mettre en cause sa responsabilité en cas de violation des droits humains, mais dotée de plus de pouvoirs.

Grande parade "Toute autre chose" ce dimanche 20 mars à 14h

C'est ce dimanche 20 mars à 14h qu'aura lieu la deuxième grande parade de "Tout autre chose". Rejoignez le CIRÉ à cet événement pour rappeler qu’il y a moyen de faire autrement et montrer que des citoyens ou des organisations mettent déjà en pratique des alternatives à la politique du "toujours moins".

N’ayons pas peur d’accueillir les réfugiés

Les terribles attentats de Paris ont rapidement généré chez de nombreuses personnes une peur supplémentaire, celle de voir des terroristes se cacher parmi les réfugiés qui arrivent en Europe. Nous souhaitons dès lors rappeler certains éléments importants concernant ceux qui cherchent protection en Europe et en Belgique. Et qui ont besoin de notre accueil et de notre solidarité.

La réaction de l'Europe face aux tragédies en Méditerranée

L'actualité du printemps 2015 aura été fortement marquée par les naufrages de migrants en Méditerranée. Face à ces drames, le Conseil européen et la Commission européenne ont pris diverses mesures et proposé des solutions. Découvrez notre analyse de cette réaction européenne, ainsi que nos recommandations pour une politique migratoire solidaire et respectueuse des droits humains.

FRONTEX: surveiller ou sauver des vies? - Communiqué de presse FRONTEXIT du 9 octobre 2013

frontex-visuel-big

Six jours après le "drame de Lampedusa", alors que le nombre de victimes ne cesse d'augmenter et que les recherches en mer continuent, la commissaire européenne aux affaires intérieures, Cecilia Malmström, transmet un message hypocrite et mensonger : la solution pour prévenir les morts en mer serait d'accélérer la mise en place d'Eurosur pour mieux surveiller les bateaux de réfugiés, et d'investir des ressources supplémentaires afin de lancer une grande opération de sauvetage en Méditerranée sous l'égide de l'agence Frontex.

S'abonner à ce flux RSS