soutien

Migrations : le droit international doit primer sur la démagogie

Communiqué de presse. Ces 28 et 29 juin 2018, le Conseil européen s’apprête à franchir un pas de plus dans l’externalisation de sa politique migratoire, en validant le principe "de plateformes de débarquement" dans des pays extérieurs à l’Union européenne. Pour les pousser à accepter ce principe, l’aide au développement est à nouveau utilisée comme un moyen de pression. Cette approche détourne les moyens censés financer le développement durable, est contraire au droit international et contribue à déstabiliser le voisinage européen. Le CIRÉ et le CNCD-11.11.11 appellent à la mise en place d’une politique migratoire basée sur le respect du droit d’asile, l’instauration de voies sûres et légales de migration économique et l’instauration d’un partenariat euro-africain pour le développement durable.

Aux bords de l'Europe, l'externalisation des contrôles migratoires

migreurop-rapportoct2011Le mercredi 21 décembre à 9h30, le réseau Migreurop présentera au cours d'une réunion publique ses principales activités pour l'année 2012 autour des thèmes "Détention, expulsion, externalisation des contrôles migratoires, Frontex, surveillance maritime, accords de réadmission..." et fera une présentation de son rapport annuel 2010/2011 : "Aux bords de l'Europe, l'externalisation des contrôles migratoires".

Les ingrédients de la politique européenne d'asile et d'immigration- Présentation ce mercredi 21 décembre

migrants-ombreCe mercredi 21 décembre à 9h30, les membres belges du réseau Migreurop (CIRÉ, CNCD, LDH) présenteront les principales activités de Migreurop pour l'année 2012. Ce sera l'occasion de présenter le rapport "Aux bords de l'Europe, l'externalisation des contrôles migratoires" pour l'année 2010-2011. Et de revenir sur le projet "Boats4people" qui vise à organiser une flottille de la solidarité pour les migrants en Méditerranée.

Le CIRÉ et le réseau Migreurop

{jathumbnail off}

migreurop-logo

Le CIRÉ est membre actif de Migreurop, un réseau qui compte 42 associations membres dans treize pays et des adhérents individuels. Migreurop est un réseau européen de militants et chercheurs dont l’objectif est de faire connaître la généralisation de l’enfermement des étrangers dépourvus de titre de séjour et la multiplication des camps, dispositif au coeur de la politique migratoire de l’Union européenne.

S'abonner à ce flux RSS