Ateliers citoyens

Les inscriptions sont clôturées. Nous n’organisons plus de modules actuellement.

Missions

Depuis 2016, le CIRÉ propose des “ateliers citoyens”, avec l’appui du Fonds asile, migration et intégration (AMIF) et de la Cohésion sociale régionale de la Commission communautaire française (COCOF).

Le projet porte le nom d’ “ateliers citoyens” car il a été conçu comme un outil permettant aux participants de se construire une place dans la société. Il vise à donner aux personnes primo-arrivantes des clés de compréhension des éléments qui organisent la société belge (de manière explicite ou implicite), à favoriser le vivre ensemble et à donner aux personnes toutes les chances de réaliser leurs projets de vie ici.

Les participants s’inscrivent aux ateliers dans le cadre du parcours d’accueil bruxellois, d’une démarche d’acquisition de la nationalité belge ou simplement par intérêt.

En quoi consistent ces ateliers?

Ces ateliers abordent la société belge sous plusieurs aspects, tels que l’histoire de la Belgique, y compris l’histoire des migrations, sa géographie, son organisation socio-économique, le logement, la santé, le système de sécurité sociale, l’organisation politique et institutionnelle, l’enseignement, la participation citoyenne, l’organisation du marché de l’emploi et les moyens d’y accéder, ainsi que la concertation sociale.

Ils ont la spécificité d’être construits autour du “vivre ensemble“. Ainsi, via une approche interculturelle, ils visent à susciter l’intérêt pour la diversité, dans un climat de bienveillance. Ils favorisent une pédagogie d’égal à égal et une méthode de travail qui encourage les espaces de cohésion de groupe en travaillant sur l’identité, la perception de soi, les stéréotypes et les préjugés, les valeurs, ainsi que l’écoute, la communication, l’échange, la coopération et le partage.

Ces moments d’échanges offrent aux participants des outils pour élaborer un projet personnel, professionnel et citoyen. Partant de leurs incertitudes quant à l’avenir et aux obstacles rencontrés, ils favorisent une formation pratique qui permet à chacun de contribuer.

Certains des ateliers (organisés en collaboration avec le service de santé mentale Ulysse) comportent aussi des espaces créatifs, permettant une approche plus individuelle.

Cours de citoyenneté et preuve d’intégration sociale

Le Code de la nationalité belge prévoit que certaines catégories de personnes étrangères doivent prouver leur intégration sociale pour pouvoir devenir Belges. Jusqu’en 2018, le Code prévoyait que l’une des manières de prouver son intégration sociale était d’avoir suivi un cours de citoyenneté organisé par une association reconnue par le pouvoir public compétent (voir liste des opérateurs bruxellois francophones ici: https://ccf.brussels/download/liste-des-associations-pour-la-priorite-p3b-citoyennete-interculturelle-modules-dinitiation-a-la-vie-citoyenne/).

Depuis un changement de loi du 18 juin 2018 (validé par un arrêt de la Cour constitutionnelle du 18 mars 2021), cela a changé.

Aujourd’hui, seuls les cours de citoyenneté suivis auprès d’une association reconnue par les pouvoirs publics et commencés avant le 1er août 2021 pourront servir de preuve d’intégration sociale dans le cadre d’une demande d’acquisition de nationalité belge par déclaration (article 12 bis §1er).

A partir du 1er août 2021, seul le “suivi avec succès d’un parcours d’accueil ou d’intégration” organisé par les opérateurs d’accueil régionaux (à Bruxelles: BAPA Bxl, Via asbl, Convivial et Bon vzw) pourra permettre de prouver son intégration sociale sur base d’un cours de citoyenneté.

Attention, il est également toujours possible de prouver son intégration sociale autrement que par le suivi d’un cours de citoyenneté dans le cadre d’une démarche d’acquisition de la nationalité belge. Par exemple par un diplôme obtenu en Belgique (de niveau secondaire supérieur au minimum), le travail ininterrompu pendant 5 ans ou la formation professionnelle (de minimum 400 heures).

Vous trouverez plus d’informations ici à ce sujet: https://www.cire.be/publication/comment-prouver-son-integration-sociale-quand-on-veut-devenir-belge/

Si vous avez suivi un module de citoyenneté organisé par une association reconnue, une attestation de fréquentation vous a été remise à la fin du module si vous avez suivi l’entièreté de celui-ci.

Toute attestation délivrée pour un module entamé avant le 1er août 2021 délivrée par un opérateur de citoyenneté reconnu par les pouvoirs publics (voir liste ici: https://ccf.brussels/download/liste-des-associations-pour-la-priorite-p3b-citoyennete-interculturelle-modules-dinitiation-a-la-vie-citoyenne/) peut servir de “preuve d’intégration sociale” dans le cadre d’une demande de nationalité belge, quelle que soit la date à laquelle la demande de nationalité sera introduite.

Nationalité belge

Si vous êtes intéressé·e ou engagé·e dans une démarche pour acquérir la nationalité belge, nous vous conseillons de:

prendre contact avec l’asbl Objectif au 02.512.67.27 ou sur le site: www.allrights.be pour connaître les documents à réunir dans votre situation pour obtenir la nationalité belge

  • vérifier si vous pouvez remplir la condition d’intégration sociale autrement que par le suivi d’un module de citoyenneté (par le travail, une formation professionnelle…)

Contact

Notre service est joignable à l’adresse mail atelierscitoyens@cire.be

  • Réfugié, demandeur d’asile, migrant… Lexique & définitions

  • Adresses utiles pour les personnes exilées en Belgique

  • Quels sont les droits des personnes solidaires? Testez vos connaissances!

  • Commander des brochures pour sensibiliser

  • Comment aider les migrants en Belgique? Voici des idées concrètes