Ateliers citoyens

Les groupes sont au complet.

Missions

Depuis 2016, le CIRÉ propose des “ateliers citoyens”, avec l’appui du Fonds asile, migration et intégration (AMIF) et de la Cohésion sociale régionale de la Commission communautaire française (COCOF).

Le projet porte le nom d’ “ateliers citoyens” car il a été conçu comme un outil permettant aux participants de se construire une place dans la société. Il vise à donner aux personnes primo-arrivantes des clés de compréhension des éléments qui organisent la société belge (de manière explicite ou implicite), à favoriser le vivre ensemble et à donner aux personnes toutes les chances de réaliser leurs projets de vie ici.

Les participants s’inscrivent aux ateliers dans le cadre du parcours d’accueil bruxellois, d’une démarche d’acquisition de la nationalité belge ou simplement par intérêt.

En quoi consistent ces ateliers?

Ces ateliers abordent la société belge sous plusieurs aspects, tels que l’histoire de la Belgique, y compris l’histoire des migrations, sa géographie, son organisation socio-économique, le logement, la santé, le système de sécurité sociale, l’organisation politique et institutionnelle, l’enseignement, la participation citoyenne, l’organisation du marché de l’emploi et les moyens d’y accéder, ainsi que la concertation sociale.

Ils ont la spécificité d’être construits autour du “vivre ensemble“. Ainsi, via une approche interculturelle, ils visent à susciter l’intérêt pour la diversité, dans un climat de bienveillance. Ils favorisent une pédagogie d’égal à égal et une méthode de travail qui encourage les espaces de cohésion de groupe en travaillant sur l’identité, la perception de soi, les stéréotypes et les préjugés, les valeurs, ainsi que l’écoute, la communication, l’échange, la coopération et le partage.

Ces moments d’échanges offrent aux participants des outils pour élaborer un projet personnel, professionnel et citoyen. Partant de leurs incertitudes quant à l’avenir et aux obstacles rencontrés, ils favorisent une formation pratique qui permet à chacun de contribuer.

Certains des ateliers (organisés en collaboration avec le service de santé mentale Ulysse) comportent aussi des espaces créatifs, permettant une approche plus individuelle.

Témoignages

“C’était l’endroit idéal pour les partages avec des camarades d’horizons différents. Nous avons pu confronter des idées. Je ne m’étais jamais posé pour prendre un temps, réfléchir et échanger sur nos identités multiples, l’ici, le maintenant. Très belle expérience.” (Anouar)

Les ateliers m’ont donné beaucoup d’idées, très riches d’informations. Je suis content d’y avoir été, j’ai eu un très bon accueil. Je vais pouvoir expliquer certaines choses à ma fille, relayer des informations autour de moi. C’est mieux de connaitre le pays où l’on vit.” (Ahlam)

Conditions d’accès à nos ateliers citoyens:

  • Avoir un titre de séjour depuis moins de 5 ans
  • Être ressortissant·e d’un pays hors Union européenne
  • Parler et comprendre le français

Prix

Nos ateliers sont gratuits.

Horaires

! Afin de pouvoir respecter les normes sanitaires (COVID 19), les modules se déroulent actuellement en matinée 3 à 4 fois par semaine de 9h à 13h sur place et en visioconférence

Attestation

Une attestation de fréquentation sera remise aux participants à la fin de chaque module, à condition que la personne en ait suivi l’entièreté. Actuellement, cette attestation est un document qui peut faire office de “preuve d’intégration” dans le cadre d’une demande de nationalité.

Contact

Le service est joignable

Coordination: Coralie Hublau

Dépliant de présentation des ateliers citoyens (janvier 2020)

Illustration à partir d’images de Freepik.com

  • Quels sont les droits des personnes solidaires? Testez vos connaissances!

  • Politiques migratoires: ce qui a changé en 5 ans

    Interview de Sotieta Ngo, directrice du CIRÉ
  • Commander des brochures pour sensibiliser

  • Réfugié, demandeur d’asile, migrant… Lexique et définitions

  • Comment aider les migrants en Belgique? Voici des idées concrètes

  • Adresses utiles pour les personnes exilées en Belgique