Banner Top

Le rapport annuel du CIRÉ pour l’année 2011

2011: année paradoxale, totalement bloquée politiquement du côté du gouvernement mais avançant à pas de géants du côté du Parlement, en trouvant des majorités alternatives improbables pour voter des lois toujours plus restrictives en matière d’asile, d’accueil et de regroupement familial. Et le ton de l’accord de gouvernement est le même: un leitmotiv domine, c’est l’idée qu’il y a des abus de tous côtés et que la lutte contre ces abus est l’objectif premier…

Tout cela n’augure rien de bon pour l’avenir et crée le réflexe de juste résister pied à pied au grignotage des droits de certaines catégories d’étrangers, ce qu’il faut certainement faire mais qui ne suffira en aucune façon: cette période sombre qui s’annonce doit surtout nous inciter à accélérer le processus de réflexion prospective pour dégager d’autres voies plus efficaces pour s’attaquer aux injustices du monde qui poussent ou attirent les migrants sur les chemins de l’exil. Cette volonté de garder le cap et de voir plus loin en ces temps de crise(s) a guidé le CIRÉ tout au long de l’année 2011, comme en témoigne notre rapport d’activités.

Le rapport annuel du CIRÉ pour l’année 2011 (11.52 MB)

Article mis à jour le

Mots clés
Share This