Ce que le foot nous apprend sur la crise des réfugiés

En matière d’asile et de migrations, les statistiques abondent. Des chiffres que l’on peine à appréhender et qui parfois impressionnent. Mais une fois remis en proportion, la réalité qui se cache derrière est souvent bien différente. La preuve en images avec un stade de football et ses spectateurs pour mieux “se représenter” les choses.

« Les chiffres absolus sont insuffisants pour se représenter correctement une situation ». C’est le constat que pose le démographe français François Héran pour qui les chiffres doivent être mis en proportion si on veut se faire une idée plus juste de la réalité. Qu’est-ce que ça donnerait avec la crise des réfugiés ? Voici le résultat une fois ces chiffres mis en perspective ou transposés au stade Roi Baudouin avec ses 50 000 supporters un soir de qualifications des Diables Rouges pour l’Euro 2016.

Le Liban, la Jordanie et la Turquie accueillent le plus de réfugiés par habitant. L’Europe est loin derrière

Sur plus de 4 millions de Syriens déplacés en dehors de leur pays, près de 2 millions sont en Turquie, 1,2 million au Liban et environ 630 000 en Jordanie. De son côté, l’UE en accueille environ 270 000, soit à peine plus de 6 % (HRC, juillet 2015).

Si on compare maintenant le nombre de réfugiés à la taille de la population des pays d’accueil, le Liban est de loin le premier pays d’accueil pour les réfugiés, avec 232 réfugiés pour 1.000 habitants. Vient ensuite la Jordanie avec 87 réfugiés pour 1000 habitants. Les pays de l’UE accueillent eux en moyenne 2,1 réfugiés pour 1000 habitants.

La Belgique reçoit 3% du nombre de demandes d’asile enregistrées en Europe

En Europe, 551 100 demandes ont déjà été enregistrées pour les sept premiers mois de 2015. La hausse du nombre de demandes d’asile est généralisée mais si cinq pays concentrent plus de 75% des demandeurs d’asile arrivés au sein de l’UE : l’Allemagne, la Hongrie, l’Italie, la France et l’Autriche (HCR). La Belgique, elle, en reçoit 3%.

Ce stade de football montre la proportion du nombre de demandeurs par tranche de 1000 habitants accueillis par certains pays de l’UE. L’Allemagne en accueille 2,8 pour 1000 habitants et la Belgique moins de 1 demandeurs d’asile par tranche de 1000 habitants.

L’évolution du nombre de demandes d’asile en Belgique entre janvier et août 2015

À l’échelle belge, on constate également cette augmentation. Au total, de janvier à septembre 2015, 22 266 personnes ont introduit une première demande d’asile en Belgique. Ce chiffre dépasse déjà celui du total de l’année 2014 qui était de 14 130.

 

Une hausse sans précédent des demandes d’asile ? Retour sur les 20 dernières années.

L’augmentation à laquelle on assiste en 2015 est t importante mais doit être replacée dans son contexte. Au cours de ces 20 dernières années, la Belgique a connu plusieurs pics d’afflux de demandeurs d’asile. En 2000 par exemple, le nombre de demandes d’asile en Belgique était de 46 855.

 
 Sources: MYRIA, UNHCR et CGRA
  • Réfugié, demandeur d’asile, migrant… Lexique & définitions

  • Adresses utiles pour les personnes exilées en Belgique

  • Quels sont les droits des personnes solidaires? Testez vos connaissances!

  • Commander des brochures pour sensibiliser

  • Comment aider les migrants en Belgique? Voici des idées concrètes