Banner Top

BOATS4PEOPLE, c’est parti!

Le 2 juillet, le bateau Oloferne est parti du port de Rosignano pour la Sicile, lieu de jugement de nombreux marins ayant prêté assistance à des migrant-e-s en mer. Nous y dénoncerons le contrôle violent des frontières maritimes et la contradiction entre la criminalité des États et la criminalisation des personnes solidaires avec les migrant-e-s.

Un an après le lancement de notre appel pour une flottille de la solidarité avec les migrant-e-s de Méditerranée nous voilà prêts à prendre la mer. Autour de l’idée de partir en mer pour contrôler les contrôleurs de l’immigration, nous, 17 organisations dans 7 pays différents avons conjugué nos efforts pour amorcer ce projet ambitieux et lancer une première mission maritime.

Notre bateau, l’Oloferne, de l’organisation Nave di Carta, est désormais prêt à partir dans le port de Rosignano près de la ville de Cecina (Italie) où se tiendront comme chaque année les rencontres européennes antiracistes organisées par ARCI.

C’est tout d’abord pour mettre fin à l’impunité des États concernant les crimes commis contre les migrant-e-s qui chaque jour tentent de traverser la Méditerranée que nous avons lancé plusieurs actions durant l’année 2011-2012. Les survivants des naufrages ont été rencontrés, des images satellites ont été récoltées, un travail d’enquête à été mené pour faire enfin juger les responsables des politiques migratoires criminelles. Une plainte – qui en annonce d’autres ! – a été déposée en France concernant la responsabilité de navires militaires dans la non-assistance à des migrant-e-s en détresse durant le conflit libyen. Nous n’avons par ailleurs pas manqué une occasion de faire connaître nos buts, à travers des actions et des manifestations à travers l’Europe et la Méditerranée.

Du point de vue pratique, nous avons développé des outils juridiques et pratiques. Cela afin de défendre les marins et personnes solidaires avec les migrant-e-s en mer, injustement accusés par les politiques anti-migratoires qui criminalisent l’assistance des migrant-e-s en mer, en contradiction avec le droit international. Afin d’échanger sur ces nouveaux moyens de mobilisation, nous tiendrons un atelier le 1er juillet au matin à Cecina. Cet atelier sera suivi d’une conférence faisant le bilan du travail juridique de la plainte déposée à Paris contre la non-assistance de migrant-e-s par des navires militaires. Cette conférence fera aussi état d’autres plaintes, en cours ou à venir, concernant des cas similaires en Méditerranée.

 Plus d’infos: www.boat4people.org

Tagged under
Banner 468 x 60 px