Chronique: Tous des mendiants?

Interprète assermenté, entrepreneur, écrivain, infirmier, thérapeute, médiateur, éducatrice, musicien de rue sous statut d’indépendant. Tous des Roms.

Certains d’entre eux, avant de (se) trouver un travail, mendiaient dans la rue, ils ne s’en cachent pas, même si ce n’est pas facile à avouer : « En mendiant, on perd ses valeurs et sa dignité ». Ceux qui tendent la main ou volent pour survivre ne veulent qu’une chose : sortir de la rue, trouver un travail, un logement pour leur famille, une école pour leurs enfants.

Ces ex mendiants, Carmen Draghici les connaît bien. La directrice de la Maison culturelle belgo-roumaine va parfois les chercher en rue pour les inviter dans ses classes d’alphabétisation et les impliquer dans les sessions d’information à l’insertion socio professionnelle qu’elle a mises en place avec son mari Liviu Hopârtean. Comment devenir indépendant ? Comment rédiger un curriculum vitae ? Où demander l’équivalence d’un diplôme ? Quelle formation qualifiante suivre ? Comment créer une sprl ? Du concret, rien que du concret ! Cela en partenariat avec Syntra (centre flamand de formation pour adultes). Carmen Draghici: « Beaucoup de Roms ont suivi des cours d’accès à la gestion pour essayer de devenir indépendants. Comme ils n’ont pas accompli d’études poussées, nous avons trouvé cette voie pour qu’ils créent leur société. Certains ont monté leur propre affaire, surtout dans le ramassage de ferrailles, mais aussi dans l’export d’appareils électroménagers de seconde main vers l’Afrique, ou la réparation de voitures. »

Pour une majorité, « vivons cachés » semble leur ligne de conduite. « Je n’ai jamais dit que j’étais Rom, par peur de perdre des clients » témoigne l’un d’eux, à la tête d’une entreprise de construction. Un autre patron confirme : si les clients d’une chaîne de restaurant connue savaient que certains plats étaient préparés par des Roms, il perdrait probablement son contrat…

Leur discrétion forcée – ils savent qu’ils ne sont pas aimés – leur permet de s’intégrer sur le marché du travail, mais avec un sérieux revers de médaille. Car se perdre dans la masse empêche la reconnaissance de leur intégration professionnelle et de leur capacité d’adaptation à la société.

  • Réfugié, demandeur d’asile, migrant… Lexique & définitions

  • Adresses utiles pour les personnes exilées en Belgique

  • Quels sont les droits des personnes solidaires? Testez vos connaissances!

  • Commander des brochures pour sensibiliser

  • Comment aider les migrants en Belgique? Voici des idées concrètes