Géographie des centres fermés

Il existe en Belgique six centres fermés gérés par l’Office des étrangers. La capacité totale d’enfermement de ces centres est de 628 places. Environ 7000 personnes sont enfermées chaque année dans les centres fermés. 

Les centres fermés ne sont officiellement pas des prisons, mais des lieux « où un étranger est détenu, mis à la disposition du gouvernement ou maintenu », selon les termes des arrêtés royaux qui en fixent les règles et le fonctionnement (arrêté royal du 8 juin 2009, adopté après l’annulation partielle par le Conseil d’État de celui du 2 août 2002).
En 2011, un nouveau centre fermé pour remplacer le 127 et l’INAD
Les centres 127 et INAD étant manifestement insalubres, il a été décidé de construire un nouveau centre fermé pour les remplacer. Il prendra place à côté du 127 bis.
La construction, dont la première pierre a été posée par la ministre Annemie Turtelboom le 5 mai 2009 (voir ci-dessous), devrait être terminée pour Pâques 2011.
Le nouveau centre disposera de 90 places. Son architecture tant externe (circulaire) qu’interne (cellules individuelles) en fera le centre le plus clairement carcéral.
  • Réfugié, demandeur d’asile, migrant… Lexique & définitions

  • Adresses utiles pour les personnes exilées en Belgique

  • Quels sont les droits des personnes solidaires? Testez vos connaissances!

  • Commander des brochures pour sensibiliser

  • Comment aider les migrants en Belgique? Voici des idées concrètes