soutien

Migrant(e) et victime de violences conjugales: quels sont mes droits?

Les migrant(e)s victimes de violences conjugales sont doublement victimes : à la violence subie au quotidien du fait de leur partenaire s’ajoute en effet une violence administrative. Pour répondre à leurs questions, ainsi qu’à celles des acteurs de terrain, une brochure a été publiée.

La plupart du temps, il s'agit de femmes arrivées en Belgique par le biais du regroupement familial qui subissent des violences conjugales et/ou intrafamiliales et tentent de maintenir leur droit au séjour après avoir quitté le domicile conjugal.

Différentes dispositions de la loi du 15 décembre 1980 permettent à certaines de ces personnes de maintenir leur droit au séjour. Mais dans la pratique, on constate que plusieurs difficultés empêchent souvent d’activer ces mécanismes et de protéger effectivement les victimes.

Le manque d’information des victimes

Souvent, elles ne savent pas qu'elles ont des droits. Certaines l’apprennent trop tard pour pouvoir réagir. Beaucoup ont également peur, vu la précarité de leur séjour et leur dépendance administrative vis-à-vis de leur partenaire, de quitter le domicile conjugal et de s'adresser aux services de police pour porter plainte.

Une brochure d’information leur est destinée. Son objectif est de donner aux victimes des informations sur leurs droits et les démarches à entreprendre pour se protéger de la violence, ainsi que des contacts de professionnels qui pourront les conseiller et les aider dans ces démarches.

Téléchargez ici la brochure en version FR et NL

 Pour commander des exemplaires "papier" de ce dépliant, prenez contact par mail avec Coralie Hublau.

 

Campagne FCPF-FPS - Violences conjugales et migrationfrom Les Produits Frais.

Dernière modification le mercredi 03 août 2016 12:31