La protection des personnes fuyant l’Ukraine: immédiate, complète, mais temporaire et pas pour tous·tes

Suite à l’invasion russe le 24 février 2022, la situation sécuritaire et humanitaire en Ukraine s’est rapidement détériorée. En près de six mois, plus de 11 millions de personnes ont été poussées hors des frontières, dont plus de 6,5 millions rien qu’au sein de l’Union européenne, la plupart dans les pays limitrophes: Pologne, Roumanie, Slovaquie et Hongrie. 

Pour la première fois en vingt ans d’existence, un instrument important du droit européen a été activé pour faire face à ces arrivées sur le sol européen: la protection temporaire. Nous ne pouvons que nous réjouir que l’ensemble des États membres de l’Union européenne (UE) ait – une fois n’est pas coutume – réagi rapidement, prouvant donc qu’il est possible d’accueillir dignement et de protéger correctement celles et ceux qui en ont besoin…

Pour la première fois en vingt ans d’existence, un instrument important du droit européen a été activé pour faire face à ces arrivées sur le sol européen: la protection temporaire.

Grâce à cette protection, les Ukrainien·nes fuyant la guerre peuvent obtenir un titre de séjour assorti de toute une série de droits dans un État membre de l’Union européenne. Plus de 50.000 personnes ont ainsi déjà pu trouver refuge en Belgique depuis le début du conflit.

La protection temporaire est une protection immédiate qui offre de nombreux droits aux personnes qui en bénéficient, mais qui pose de nombreuses questions et représente de nombreux défis. Depuis le début de la guerre, beaucoup de personnes originaires d’Ukraine ou qui y résidaient nous demandent comment être aidées, à qui s’adresser et quels sont leurs droits en Belgique. Le CIRÉ s’est mobilisé pour informer au mieux les personnes concernées, a procédé à de nombreuses interpellations des différentes autorités impliquées et continue de s’impliquer, notamment sur les défis qui se posent en terme d’intégration.

Dans cette analyse, nous revenons sur l’activation de la protection temporaire, le contenu de cette protection, les droits des personnes ayant fui l’Ukraine en Belgique, mais aussi sur les limites et les enjeux qui se posent aujourd’hui.

Découvrez cette analyse

La protection des personnes fuyant l'Ukraine : immédiate, complète, mais temporaire et pas pour tous·tes

  • FAQ? Accueil des demandeur·euses d’asile

  • Adresses utiles pour les personnes exilées en Belgique

  • Réfugié, migrant, sans-papiers… Lexique & définitions

  • Commander des brochures pour sensibiliser

  • Comment aider les migrants en Belgique? Voici des idées concrètes

  • Pin It on Pinterest

    Share This