Afghan·e·s: un parcours semé d’obstacles

Suite au retrait des forces armées internationales d’Afghanistan en août 2021, la situation s’est rapidement détériorée. Le pays est désormais sous le contrôle des Talibans, qui ont pris le pouvoir sur la majorité du territoire et à Kaboul depuis le 15 août 2021. La situation sécuritaire sur place reste fluctuante, la situation humanitaire et des droits humains est désastreuse pour la population civile afghane touchée, une nouvelle fois, de plein fouet par ces événements.

Depuis le début de la crise, nous sommes régulièrement interpellé·e·s par des Afghan·e·s extrêmement inquiet·e·s qui souhaitent fuir ce contexte et se mettre en sécurité, rejoindre leur famille en Belgique, ou y obtenir une protection. Ils et elles font face à de nombreux obstacles: un manque d’informations, des procédures de séjour complexes, peu transparentes et peu adaptées au contexte de crise dans lequel ils/elles se trouvent, une politique d’asile et de retour incertaine et en suspens.

Face aux nombreuses questions des personnes directement concernées et des acteur·rice·s de première et deuxième ligne en droit des étrangers et droit d’asile, le CIRÉ a diffusé sur son site internet et mis à jour à plusieurs reprises, l’ensemble des informations utiles que nous avons pu récolter. Ces informations s’adressent aux Afghan·e·s en Belgique, aux travailleur·euse·s et aux personnes désirant accompagner des Afghan·e·s en quête de protection.

Cette analyse se base principalement sur cette information et revient brièvement sur la mission d’évacuation, les procédures de séjour depuis l’étranger et la politique d’asile et de retour en Belgique.

Elle met en lumière les nombreux obstacles pratiques, administratifs et politiques qui se posent actuellement pour les Afghan·e·s, qu’ils/elles se trouvent bloqué·e·s en Afghanistan (ou dans un pays voisin), ou qu’ils/elles soient déjà présent·e·s en Belgique.

À côté de la nécessaire transmission d’informations claires et centralisées aux personnes directement concernées, depuis le début de la crise, le CIRÉ interpelle régulièrement les instances concernées et le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration. Face aux nombreux dysfonctionnements, pour faciliter l’accès au territoire belge pour les Afghan·e·s, nous demandons à la Belgique: de jouer un rôle clé au niveau européen pour faciliter l’accès à des voies sûres et légales; d’assouplir les procédures de visas de regroupement familial en Belgique; de clarifier et d’objectiver la procédure de visas humanitaires; d’adopter une politique d’asile la plus protectrice possible et de mettre en place un véritable moratoire sur les expulsions vers l’Afghanistan.

Découvrez cette analyse

L’accès au territoire, au séjour et à l’asile en Belgique pour les Afghan·e·s : un parcours semé d’obstacles

  • FAQ? Accueil des demandeur·euses d’asile

  • Adresses utiles pour les personnes exilées en Belgique

  • Réfugié, migrant, sans-papiers… Lexique & définitions

  • Commander des brochures pour sensibiliser

  • Comment aider les migrants en Belgique? Voici des idées concrètes

  • Pin It on Pinterest

    Share This