soutien

Nous exigeons la régularisation de la famille Shawri

Spécial Nous exigeons la régularisation de la famille Shawri

Communiqué de presse. Le Premier ministre estime que l'arsenal législatif offre aux parents de Mawda trois possibilités de séjour: la procédure de victime de la traite des êtres humains, la demande de régularisation pour circonstances humanitaires et la demande de protection internationale.

Ce rappel des procédures existantes est inadmissible.

Il équivaut à assener cette phrase tellement entendue: "de wet is de wet".

Il est intolérable que ces parents endeuillés soient traités avec tant de mépris.

Cette famille vit une situation exceptionnellement dramatique. Il ne peut être question que les autorités lui accordent un séjour de trois mois, à charge pour elle de se positionner éventuellement dans le cadre d'une procédure d'asile, de régularisation ou de traite des êtres humains.

La demande d'asile les rendrait tributaires de l'examen de la crédibilité de leur récit et des possibilités de séjour ailleurs qu'en Belgique. Elle n'est pas une solution.

La procédure de traite des êtres humains les contraindrait à collaborer avec les autorités pour identifier les auteurs de la traite. Ce n'est que si la procédure judiciaire venait à les condamner que la famille de Mawda obtiendrait le statut de victime et un titre de séjour. Cette collaboration avec les autorités, dans le contexte de la mort de Mwada, n'est pas une hypothèse respectueuse.

La demande de régularisation de séjour pour circonstances exceptionnelles placerait les parents de Mawda dans une procédure de faveur accordée par l'État, laissée à l'entière discrétion des autorités. Elle n'est pas non plus une solution.

Seule une régularisation de séjour définitive et immédiate, non liée à la suite d'une procédure judiciaire ou administrative permettra aux parents de Mawda de pouvoir suivre l'enquête qui devrait être réalisée sur les circonstances de la mort de leur fille, de pouvoir rester sur le long terme près de sa sépulture et de pouvoir envisager leur deuil dignement.

Nous exigeons la régularisation sans condition, immédiate et définitive de la famille Shawri.

Signataires

  • Acteurs de l’Ombre
  • Aide aux Personnes Déplacées Asbl
  • Les Ateliers Populaires
  • Les Ateliers du Soleil
  • La Bellone - Maison du spectacle
  • Brussels Platform Armoede
  • Centre Avec
  • Centre Vidéo de Bruxelles – CVB 
  • CEPAG
  • Chez Zelle Asbl – Maison des jeunes de Louvain-la-Neuve
  • CINL – Centre des Immigrés Namur-Luxembourg
  • CIRÉ asbl
  • CRIC – Centre régional d’intégration de Charleroi
  • CRILUX Asbl – Centre Régional d’Intégration de la Province de Luxembourg
  • CRVI - Centre régional d’intégration de Verviers pour les personnes étrangères ou d’origine étrangère
  • CSC Bruxelles
  • La Cité des Écrits Asbl
  • Collectif Afrique Action
  • La Compagnie Maritime
  • asbl DoucheFLUX vzw
  • Dynamo International
  • Groupe Montois de Soutien aux sans-papiers
  • FGTB Wallonne
  • L’Ilot Asbl – t’Eilanje Vzw
  • Le Lama Asbl
  • Les Livreurs du Cœur
  • Liaison Antiprohibitionniste
  • Maison de quartier Saint-Antoine Asbl
  • La Maison du livre Asbl
  • Marche des migrants de la Région du Centre
  • Médecins du Monde
  • Migrakot
  • Le Miroir Vagabond
  • MOC
  • Mouvement chrétien pour la paix
  • PAC – Présence et Action Culturelles
  • Pigment Vzw
  • Point d’Appui Asbl
  • La Plume à l’Oreille
  • Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté
  • SAP – Gauche anticapitaliste
  • Aisbl Scriptalinea
  • SOS Migrants
  • Théâtre Croquemitaine
  • Théâtre & Réconciliation
  • Traces de rue – Fédération Fr travailleurs sociaux de rue
  • Transe-en-Danse Asbl
  • United Stages
  • Abbé Daniel Alliet, curé de l’Église du Béguinage
Dernière modification le vendredi 08 juin 2018 10:22