Banner Top

L’externalisation du droit d’asile et de la gestion des frontières par l’Union européenne

Malgré la très forte diminution des arrivées sur le sol européen ces dernières années , les conclusions du Conseil européen de juin 2018 prévoyaient le renforcement de l’Europe forteresse et la mise en œuvre de nouvelles mesures pour assurer la protection des frontières extérieures de l’Europe. Ce Conseil aurait pu être l’occasion de négocier une réforme plus solidaire de la politique d’asile européenne. Il n’a été que le triste reflet de la grave crise de la politique européenne d’asile et d’accueil.

Dans le contexte sécuritaire actuel, l’Union européenne (UE) a fait de la gestion de la migration sa priorité et s’est donné comme objectif premier de lutter contre l’immigration illégale. Depuis des décennies, sous prétexte de lutter contre “l’immigration clandestine” ou “la traite d’êtres humains”, elle négocie avec les pays tiers afin de retenir les migrants et les demandeurs de protection le plus loin possible de ses frontières. Cette collaboration fait fi du respect des droits humains et se concrétise notamment par la conclusion d’accords indignes (comme celui passé entre l’UE et la Turquie ), ou le financement de pays comme la Libye, ou le Soudan. Cette politique de gestion des flux migratoires, dite d’externalisation, est le résultat d’une trentaine d’années de décisions politiques européennes et nationales qui visent à limiter la présence de réfugiés au sein du continent européen.

En quoi consiste cette politique d’externalisation? Quelles en sont les conséquences et quel est son impact sur les droits des migrants et le droit d’asile? Les États européens respectent-ils encore la Convention de Genève?

Dans cette analyse, le CIRÉ revient sur la politique européenne de gestion de ses frontières extérieures et souligne ses conséquences néfastes en matière de criminalisation de l’immigration, de sécurisation et de délocalisation des frontières, au regard du respect des droits fondamentaux des migrants.

Article mis à jour le

Share This