Lettre ouverte aux membres du gouvernement fédéral

Depuis le 19 octobre, les demandeurs d’asile dorment dans la rue et peu d’entre eux ont la possibilité de déposer leur demande de protection. Par cette lettre, nous condamnons la situation qui prévaut actuellement au Petit Château à Bruxelles.

Aujourd’hui, aucune amélioration de la situation ne se profile: de nombreuses personnes dorment dans la rue depuis des semaines, dans des conditions dégradantes. Concrètement, chaque jour ouvrable, ce sont 87 personnes qui se retrouvent à la rue (depuis le 19 octobre) et 108 personnes qui ne peuvent pas déposer de demande d’asile (depuis le 16 novembre). Le droit à l’accueil et le droit d’asile sont des droits humains ancrés au niveau international. Ils constituent les fondements du droit de la migration, et ne peuvent être pris à la légère.

Cette souffrance humaine aura un impact énorme sur la poursuite de la procédure d’asile de ces personnes. Les hommes célibataires sont les principales victimes de cette situation. Ceux qui réussissent malgré tout à déposer leur demande d’asile sont remis à la rue, sans bénéficier de l’accompagnement juridique et social qui leur est nécessaire pour suivre une procédure d’asile particulièrement complexe.

Plusieurs organisations de la société civile tentent de pallier l’urgence sur le terrain. Nous distribuons des couvertures, de la nourriture et des boissons. Nous essayons de répondre au mieux aux questions des personnes à la rue, sans y arriver, la plupart du temps… Et nous n’avons pas de solution à leur principale préoccupation: avoir un toit sur la tête.
Pour les demandeurs d’asile et les organisations de terrain, la situation devient de plus en plus impossible à suivre, et à comprendre. Un jour, les hommes célibataires ont accès au réseau d’accueil, mais se le voient refuser le lendemain. Un jour, ils peuvent demander l’asile, le suivant ils ne le peuvent plus… Ce manque de clarté provoque un sentiment d’arbitraire et d’injustice, qui se transforme progressivement en désespoir et en frustration. Cet arbitraire doit cesser.
Cette semaine, la ville de Bruxelles, en collaboration avec BXLRefugees et Médecins Sans Frontières, a ouvert des places d’accueil d’urgence dans des chambres d’hôtel pour 100 demandeurs d’asile. Cette intervention est appréciable, mais elle n’est pas suffisante face aux dizaines de personnes laissées à la rue. L’hébergement dans des chambres d’hôtel inoccupées est une option qui continue d’être taboue au sein du gouvernement fédéral. Il s’agit pourtant d’une solution pour fournir un hébergement à chaque demandeur d’asile, comme l’État y est légalement obligé.

C’est pourquoi nous demandons que les autorités cessent de se cacher derrière des positions de principe et s’attellent sans délai à trouver des solutions d’accueil d’urgence.

Nous réclamons aussi, pour que le droit d’asile soit respecté:

► que soit immédiatement permis à toute personne de déposer une demande d’asile
► des places d’accueil d’urgence suffisantes pour que personne ne soit laissé à la rue
► le recours aux hôtels comme solution à court terme, si nécessaire
► qu’un accompagnement social, juridique et psychologique adéquat soit assuré dans les lieux accueil d’urgence

Signataires

  • ADDE – Association pour le droit des étrangers
  • Amnesty International Belgique
  • Amnesty International België
  • Allemaal Mensen VZW
  • Artsen Zonder Grenzen
  • Astrid Bimson – Responsable de l’accueil au Hub Humanitaire
  • Belgisch Netwerk Armoedebestrijding deze brief ook te ondertekenen – Réseau belge de lutte contre la pauvreté
  • Beweging.net
  • Bij Ons Thuis VZW
  • Booms Welkom VZW
  • Brussels Platform Armoede
  • BXLRefugees
  • Caritas International
  • CAW Antwerpen
  • Centre social protestant
  • Christine D’aes, Steunpunt Integratie Asielzoekers Lubbeek
  • CIRÉ
  • De Spiegel VZW
  • Gastvrij Boechout Vremde
  • Hannah Interculturele projecten VZW
  • JRS Belgium
  • KAJ De Mug
  • Liga voor Mensenrechten
  • Ligue des droits humains
  • Limburgs Platform Mensen op de Vlucht
  • Médecins du Monde Belgique
  • Mondiale Werken Regio Lier
  • NANSEN VZW
  • Onthaalgroep Vluchtelingen Herent
  • ORBIT VZW
  • Pax Christi
  • Pigment VZW
  • Platform Kinderen op de Vlucht
  • Saamo
  • SOCK VZW
  • Vlaams Netwerk Tegen Armoede
  • Vluchtelingen Ondersteuning Sint-Niklaas VZW
  • Vluchtelingenwerk Klein-Brabant-Willebroek
  • Vluchtelingenwerk Vlaanderen
  • Vrienden van K
  • Welcome to Mechelen
  • Werkgroep Merchtem multicultureel
  • Werkgroep Vluchtelingen Gent
  • Réfugié, migrant, sans-papiers… Lexique & définitions

  • Adresses utiles pour les personnes exilées en Belgique

  • Quels sont les droits des personnes solidaires? Testez vos connaissances!

  • Commander des brochures pour sensibiliser

  • Comment aider les migrants en Belgique? Voici des idées concrètes