soutien

Communiqué de presse du 30 juillet 2013 - Des économies oui, mais pas au détriment du modèle d'accueil individuel

Fedasil a démarré son plan de suppression de places d'accueil pour les demandeurs d'asile, comme on a pu le lire aujourd'hui dans la presse. L'objectif est de supprimer sur l'ensemble du réseau d'accueil des places inutilisées en raison de la baisse actuelle du nombre de demandes d'asile. Le CIRÉ et son homologue néerlandophone Vluchtelingenwerk Vlaanderen demandent que ces économies, qui doivent se faire, ne se fassent pas au détriment de l'accueil individuel qui offre des avantages pour les demandeurs d'asile et pour la société.

Après la fermeture des places d'accueil temporaires ouvertes pour faire face à la crise de l'accueil des demandeurs d'asile, il est question maintenant de fermer de nombreuses places d'accueil structurelles. Actuellement des communes via les initiatives locales d'accueil et des organisations telles que le CIRÉ et Vluchtelingenwerk accueillent des demandeurs d'asile dans des logements de type familial ou individuel.

Pour le CIRÉ et Vluchtelingenwerk Vlaanderen, ces fermetures ne peuvent se faire au détriment de la qualité de l'accueil des demandeurs d'asile. L'accueil individuel offre des avantages pour les demandeurs d'asile eux-mêmes mais également pour la société. Ce mode d'accueil est moins cher car les frais d'encadrement sont moins coûteux du fait de l'autonomie des bénéficiaires. Il ne faut par exemple pas engager du personnel de vigilance ou de logistique comme c'est le cas dans les structures collectives.

L'accueil individuel respecte l'intimité des demandeurs d'asile et permet une prise en charge plus individualisée et adaptée à leurs besoins (en termes de formation, d'études, de travail, de soins de santé, de suivi socio-juridique...). Les demandeurs d'asile y ont droit à une vie privée, et ainsi, à des espaces de vie séparés et des chambres distinctes pour les parents et les enfants. La préservation de la vie familiale, qui maintient les parents dans leur rôle d'éducateur, est notamment très importante.

De plus, l'accueil individuel garantit l'autonomie des demandeurs d'asile : ceux-ci peuvent établir plus facilement des contacts avec leur environnement immédiat et constituer une partie du tissu social de leur commune. Leur intégration est ainsi facilitée, surtout quand ils obtiennent leur statut de séjour.

Enfin, la dispersion des logements (appartements ou studios) sur plusieurs communes assure un meilleur soutien et moins d'opposition au sein de la population lors de l'ouverture des places.

Contact presse

Sylvie De Terschueren - formulaire de contact

Dernière modification le mercredi 13 mai 2015 14:00