soutien

Les députés européens s’apprêtent à voter pour la création d’une nouvelle agence Frontex : un déni des droits humains

Le lundi 30 mai, la commission Libertés Civiles, Justice et Affaires Intérieures (LIBE) du Parlement européen va se prononcer en faveur du remplacement de Frontex par un corps de garde-frontières et de garde-côtes européen. Cette nouvelle agence sera une version renforcée de l’agence Frontex à l’abri de tout contrôle indépendant, sans mécanisme efficace permettant de mettre en cause sa responsabilité en cas de violation des droits humains, mais dotée de plus de pouvoirs.

La réponse de l'UE à la migration: transformer la crise politique en opportunité- Communiqué de presse de PICUM du 11 septembre 2015

Le Conseil "Justice et Affaires Intérieures" extraordinaire prend place le 14 septembre à Bruxelles, les ministres discuteront des mesures à prendre pour aborder l’augmentation du nombre de réfugiés et de migrants qui traversent les frontières maritimes et terrestres de l’UE. A cette occasion, la Plate-forme pour la Coopération Internationale sur les Sans-papiers (PICUM) et ses organisations membres appellent les dirigeants européens à établir des voies sécurisées et régulières pour que les migrants et réfugiés puissent rejoindre l’Europe.

Bilan de la campagne Frontexit - Mai 2014

Depuis son lancement en mars 2013, la campagne Frontexit et ses membres ont recueilli de nombreuses informations concernant les opérations de Frontex via une intense correspondance avec l'Agence, ainsi qu’une mission de terrain à la frontière gréco-turque. Le bilan de cette première année de campagne confirme que, malgré les récentes modifications apportées au mandat de l'Agence visant à intégrer davantage les droits de l'homme dans le rôle et les activités de Frontex, ce mandat reste incompatible avec le respect des droits fondamentaux.

Aucun respect des droits humains aux frontières de l'Europe - Communiqué et bilan Frontexit du 27 juin 2014

Alors que le Conseil européen se réunit ces 26 et 27 juin 2014 pour adopter des lignes directrices qui détermineront les politiques futures de l'UE dans le domaine de la liberté, de la sécurité et de la justice, la campagne Frontexit réaffirme l’incompatibilité entre les activités de Frontex et le plein respect des droits fondamentaux. Frontexit publie aujourd'hui un bilan des informations recueillies sur l'Agence depuis le lancement de la campagne en mars 2013.

Règlement sur la surveillance maritime par Frontex: des vies en jeu aux frontières de l’Europe - Communiqué Frontexit du 14 avril 2014

frontex-garde-brassardCe 16 avril 2014, le Parlement européen est amené à voter un règlement sur la surveillance maritime par l’agence européenne de coopération pour les frontières extérieures (Frontex). Mais il n’y a pas de quoi se réjouir, car "surveiller" n’est pas "veiller sur". L’agence Frontex n’est en effet pas mandatée pour sauver des vies mais pour intercepter des migrants.

Tous à la "plage" le 20 mars 2014

SOS Europe action plageParce que "les droits humains ne prennent pas de vacances", une plage - oui, une plage ! - s'installera le 20 mars aux abords du Conseil européen, où les chefs d'État de l'UE seront réunis pour parler migration et asile...

Une action originale proposée par Amnesty International dans le cadre de sa campagne S.O.S. Europe.

S'abonner à ce flux RSS