soutien

Rapport du CGRA: la suspension des renvois vers le Soudan doit être maintenue

Amnesty International, le CIRÉ, Vluchtelingenwerk Vlaanderen, le CNCD-11.11.11 et son homologue flamand prennent acte du fait que l’enquête du CGRA est terminée. Les organisations demandent aux autorités belges de maintenir la suspension des renvois vers le Soudan jusqu’à ce que que, comme le précise le rapport du CGRA, les procédures belges soient mises en conformité avec les obligations internationales et européennes.

Belgique-Soudan: Entre les décisions administratives et la volonté politique, une justice hésitante

Suite à l’arrestation de nombreux ressortissants soudanais aux abords de la gare du Nord et du parc Maximilien à Bruxelles durant l’été 2017, et à la collaboration entre le gouvernement belge et les autorités soudanaises dans le cadre de l’identification et de l’expulsion de Soudanais, plusieurs recours en justice ont été introduits pour tenter de freiner une expulsion, pour contester une détention, ou condamner cette collaboration avec un régime contesté et contestable.

Soudan : il n’est de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre - Communiqué de presse

La dénonciation hier, par le Tahrir Institute for Middle East Policy, de faits présumés de torture et de violence à l’encontre de ressortissants soudanais ayant été identifiés puis expulsés vers le Soudan, suite à la présence de la mission d’identification soudanaise en Belgique en septembre 2017 est la preuve évidente, s’ils sont confirmés, que le gouvernement Michel s’enferme dans sa tour d’ivoire, insensible et déconnecté totalement du vécu des populations migrantes vulnérables, des revendications des associations qui les soutiennent et du respect du droit international.

La Justice continue de s'opposer aux expulsions de Soudanais - CP

L’État belge ne peut pas expulser de migrants vers le Soudan sans s’assurer qu’ils ne risquent pas d’y être soumis à un risque de torture ou de traitements inhumains contraires à l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’Homme. C’est ce qu’ont affirmé ces derniers jours plusieurs tribunaux belges, francophones et néerlandophones, ordonnant la libération ou suspendant l’expulsion de Soudanais.

Expulsion imminente de ressortissants soudanais vers le Soudan, où ils risquent la torture et la peine de mort - CP

Les autorités belges prévoient d’expulser au moins un ressortissant soudanais vers Khartoum à 15h55 ce vendredi après-midi. D’autres expulsions sont prévues demain et dans les jours à venir, au mépris des droits humains et des obligations internationales de la Belgique. Le CIRÉ, la Ligue des Droits de l’Homme, Jesuit Refugee Service, Amnesty International, Vluchtelingenwerk Vlaanderen et la FGTB en demandent la suspension immédiate.

Fortes préoccupations suite à la collaboration entre la Belgique et le Soudan - CP

Amnesty International, le CIRÉ et Vluchtelingenwerk Vlaanderen sont fortement préoccupés par la collaboration entre la Belgique et les autorités soudanaises visant à identifier les personnes sans-papiers. Le but de cette démarche serait d’organiser le retour forcé des individus concernés au Soudan, où certains d’entre eux risqueraient de voir leurs droits humains gravement violés. Les trois organisations ont exprimé leurs craintes dans une lettre ouverte adressée aujourd’hui au Secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration, Theo Francken.

S'abonner à ce flux RSS