soutien

Communiqué du 6 mars 2012- Droit à l’accueil, hiver comme été! Les ONG demandent des solutions structurelles à la crise de l’accueil

sos-accueil-action-cabinet-6marsCe mardi 6 mars, SOS Accueil a mené une action devant le cabinet de Maggie De Block. Les ONG se demandent ce qu'il va se passer si les places d'urgence ouvertes par le gouvernement ferment après l'hiver. "Personne ne doit dormir à la rue, ni en hiver, ni en été. Des mesures structurelles sont plus que jamais nécessaires. En cette période de contrôle budgétaire, SOS Accueil appelle le gouvernement à se donner les moyens de résoudre enfin cette crise de l'accueil", affirme Anne Dussart, porte-parole de SOS Accueil.

Communiqué du 29 février 2012: SOS Accueil ferme son abri de nuit et attend des solutions structurelles à la crise de l’accueil

sos-accueil-montage

SOS Accueil, le projet d'aide d'urgence de 8 ONG, a fermé son abri de nuit. "Nous demandions qu'aucune personne ayant droit à l'accueil ne dorme dans le froid de nos rues cet hiver. Cet objectif est atteint. Mais nous renforçons notre dispositif d'accompagnement de jour, quasi inexistant dans les lieux ouverts par le gouvernement", explique Anne Dussart, porte-parole de SOS Accueil. Et parce que la crise de l'accueil est loin d'être résolue, le consortium continue de plaider pour des mesures structurelles, plus que jamais nécessaires. "Plus personne ne doit se retrouver à la rue".

Communiqué du 31 janvier 2012- Le froid, danger mortel pour les demandeurs d’asile et les familles avec enfants obligés de survivre dans la rue

sander-de-wilde-003Aujourd'hui, il gèle et il neige. Les bulletins météo annoncent une vaste offensive hivernale. Celle-ci peut être mortelle pour toute personne qui n'a d'autre alternative que de dormir dans la rue. Malgré ces conditions climatiques, la secrétaire d'État en charge de l'Asile et de la Migration, Maggie De Block, ne prévoit aucune solution d'accueil supplémentaire. "Les demandeurs d'asile, les familles sans papiers avec enfants et les mineurs étrangers non-accompagnés ont - en vertu de la loi - le droit à l'accueil. Et aussi en tant qu'être humain", souligne Anne Dussart, porte-parole de SOS Accueil, une opération d'urgence réunissant huit ONG belges pour faire face à la crise de l'accueil.

Communiqué du 23 janvier 2012- 54 personnes mises à la rue aujourd’hui ! Pourtant, Maggie De Block réduit le nombre de places d’accueil

sander-de-wilde-009

Aujourd'hui, des personnes ayant droit à l'accueil ont à nouveau été mises à la rue, dans le froid. Comme si cela ne suffisait pas, la Secrétaire d'État à l'asile et à la migration, Maggie De Block, a l'intention de fermer 400 places d'accueil par mois, et 1900 places au total. "Nous sommes choqués par la fermeture des places d'accueil. Maggie De Block veut fermer 400 places d'accueil par mois et 1900 places au total. SOS Accueil demande que la Secrétaire d'État ne procède pas à ces fermetures et qu'elle prenne conscience de la gravité de la crise de l'accueil. Il faut des places d'accueil supplémentaires"., dit Anne Dussart, porte-parole de SOS Accueil, le consortium de 8 ONG mis en place en urgence pour faire face à la crise de l'accueil.

Communiqué du 11 janvier 2012- SOS Accueil est un cri d’alarme, pas un signal positif!

sander-de-wilde-009

La Secrétaire d'Etat en charge de l'asile et de la migration, Mme Maggie De Block, considérait ce matin dans les pages du Morgen que l'organisation d'accueil d'urgence par les ONG était un signal positif. Elle faisait référence à l'opération SOS Accueil, organisée en urgence par huit ONG depuis la mi-décembre pour répondre aux manquements des autorités. Les ONG membres de SOS Accueil tiennent à préciser que "l'accueil et la prise en charge de ces personnes n'est pas de notre responsabilité, mais bien de celle du gouvernement. SOS Accueil ne peut donc être considéré comme un signal positif".

Communiqué du 21 décembre 2011- La Secrétaire d’État Maggie De Block n’a pas encore de plan pour la crise de l’accueil

sander-de-wilde-006La Secrétaire d'État à l'asile et à l'immigration Maggie De Block a reçu, ce lundi, SOS Accueil, le projet d'aide d'urgence temporaire de 8 ONG. De cette rencontre, il ressort qu'aucun plan n'est prévu pour enrayer la crise humanitaire cet hiver. Pourtant, chaque semaine, des personnes ayant droit à l'accueil se retrouvent à la rue, dans le froid. SOS Accueil continue donc son action.

Communiqué du 13 décembre- SOS Accueil : les ONG s’unissent face à la crise de l’accueil

cp-sos-accueilHuit ONG belges lancent une opération exceptionnelle face à la crise de l'accueil. Devant les manquements des autorités belges et au moment où le Gouvernement est en pleine capacité, elles ont choisi d'apporter, ensemble, une réponse concrète : organiser une aide d'urgence pour les personnes ayant droit à l'accueil mais qui, faute de places disponibles, sont envoyées à la rue.

S'abonner à ce flux RSS