soutien

Migrations : le droit international doit primer sur la démagogie

Communiqué de presse. Ces 28 et 29 juin 2018, le Conseil européen s’apprête à franchir un pas de plus dans l’externalisation de sa politique migratoire, en validant le principe "de plateformes de débarquement" dans des pays extérieurs à l’Union européenne. Pour les pousser à accepter ce principe, l’aide au développement est à nouveau utilisée comme un moyen de pression. Cette approche détourne les moyens censés financer le développement durable, est contraire au droit international et contribue à déstabiliser le voisinage européen. Le CIRÉ et le CNCD-11.11.11 appellent à la mise en place d’une politique migratoire basée sur le respect du droit d’asile, l’instauration de voies sûres et légales de migration économique et l’instauration d’un partenariat euro-africain pour le développement durable.

Le droit des migrants passe par la démocratie et la justice sociale: le CIRÉ participe à l’Alter Summit

alter-sommet-logoPour le CIRÉ, il est important de participer à la construction d'un réseau européen de mouvements sociaux, de syndicats, de réseaux et d'associations qui agit contre les politiques d'austérité et la dictature de la dette et qui se bat pour un droit du travail et des droits sociaux et économiques forts et universels, pour un secteur financier régulé au service des peuples, un réseau qui agit pour une Europe sociale, démocratique et écologique: l'Alter Sommet.

S'abonner à ce flux RSS