soutien

Carte blanche- Familles roms à la rue le 31 mars: retour à la case départ?

roms-gare-du-nordUne poignée de familles roms slovaques ont fui il y a plusieurs mois la ville de Kosice où se multiplient les discriminations, la pauvreté et les violences racistes à l'encontre des Roms. Non accueillies par FEDASIL, ces familles se sont retrouvées à la rue. Elles ont erré entre la Gare du Nord, le square Maximilien, et de multiples lieux pour aboutir provisoirement dans des locaux réquisitionnés par la commune d'Ixelles rue de la Concorde où elles ont passé l'hiver. À Schaerbeek, le même scénario s'est joué avec une dizaine d'autres familles bosniaques, roumaines et slovaques, finalement hébergées par la commune et suivies de près par le CPAS. Mais ce 31 mars, tout s'arrête... Ces familles vont retourner à la case départ, sûrement à la Gare du Nord.

Communiqué du 19 septembre 2011: Familles Roms à la rue: la Belgique, les autres États membres et l'Europe doivent se saisir d'urgence du problème!

roms-gare-du-nord

Aujourd'hui, des familles enières se sont retrouvées à la rue, après leur expulsion de la Gare du Nord. Elles sont Roms, pour la plupart. Leur situation est dramatique et complexe. Plutôt que de faire la politique de l'autruche, pourquoi la Belgique ne prend-t-elle pas ce problème à bras-le-corps, en invitant les autres États européens à faire de même ?

S'abonner à ce flux RSS