soutien

La Justice continue de s'opposer aux expulsions de Soudanais - CP

L’État belge ne peut pas expulser de migrants vers le Soudan sans s’assurer qu’ils ne risquent pas d’y être soumis à un risque de torture ou de traitements inhumains contraires à l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’Homme. C’est ce qu’ont affirmé ces derniers jours plusieurs tribunaux belges, francophones et néerlandophones, ordonnant la libération ou suspendant l’expulsion de Soudanais.

S'abonner à ce flux RSS