soutien

L'Espagne et le Maroc doivent respecter les droits des enfants migrants - CP 16 avril 2018

Ces derniers mois, le nombre de personnes migrantes et/ou demandeuses d'asile tentant d'accéder au territoire européen à travers la dénommée "frontière sud" entre le Maroc et l'Espagne, a nettement augmenté. La fermeture d'autres routes (Grèce, Italie), et la non délivrance de visas pour accéder au territoire européen, ont provoqué en 2017, la multiplication par trois du nombre d’arrivées en pateras sur les côtes espagnoles, mais aussi 249 morts par naufrage dans la zone.

S'abonner à ce flux RSS