soutien

Non, Monsieur le Secrétaire d'État, tout n'est pas permis avec les migrants!

Le Secrétaire d’État à l’asile et à la migration en Belgique a déclaré le 11 mai 2017 dans une interview à Reuters qu’il fallait renvoyer les migrants qui tentaient de rejoindre irrégulièrement le territoire européen par voie maritime, en refoulant leurs bateaux dans les pays de transit. Cette réponse inique à la question migratoire en Méditerranée fait de lui un des fers de lance des positions les plus extrêmes en Europe, en violation du droit international et du droit européen. Découvrez notre carte blanche publiée ce 17 mai sur levif.be.  

Libye: en finir avec la traque des migrants

rapport-libye-migrantsÀ l'heure où la situation en Libye semble encore très instable, la FIDH, Migreurop et Justice sans frontières pour les migrants (JSFM) publient un rapport accablant sur la situation des migrants, réfugiés et demandeurs d'asile en Libye, en particulier ceux originaires d'Afrique subsaharienne. Le rapport expose les violations flagrantes et généralisées des droits humains fondamentaux dont sont victimes les immigrés, pris au piège de milices incontrôlées.

OTAN : Une réponse claire doit être apportée à propos des décès survenus en mer

migrants-mediterranee-embarcationDes lettres réclamant des informations ont été envoyées le 26 mars 2012 au Commandement maritime de l'OTAN à Naples ainsi qu'à diffréents ministres de la Défense Les lettres réclament des éclaircissements à propos de la présence et de la capacité dont disposaient l'OTAN et ses États membres dans la zone maritime concernée lorsqu'est survenu ce dramatique épisode. L'incident concerne un bateau en détresse rempli de migrants fuyant la Libye, laissé à la dérive pendant deux semaines en Méditerranée avant qu'il n'accoste de nouveau en Libye le 10 avril 2011. L'embarcation a rencontré des difficultés peu de temps après avoir quitté Tripoli dans la nuit du 26 au 27 mars 2011. En dépit des appels de détresse et du fait que des rescapés aient aperçu un hélicoptère militaire et un navire de guerre, le bateau n'a pas reçu d'aide, en conséquence de quoi 63 de ses 72 passagers ont péri, dont 20 femmes et deux bébés.

S'abonner à ce flux RSS