soutien

Les secrets de la forteresse Europe - FRONTEX

frontex-garde-brassardUne enquête dans les coulisses de Frontex, l'agence européenne en charge de la lutte contre l'immigration clandestine, que certains défenseurs des droits de l'homme accusent de traitements dégradants et d'entorses à la loi.

La zone d’intervention de l’Agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures, appelée Frontex, s’étend des eaux internationales au large de l’Afrique de l’Ouest jusqu’en Ukraine.

Lampedusa: l'Europe assassine

migreurop-lampedusa

Le drame de Lampedusa n'est pas une fatalité. L'Union européenne doit sortir de sa logique sécuritaire et renouer avec les valeurs qu'elle prétend défendre. Plus spectaculaire que d’habitude par son ampleur, le nouveau naufrage de Lampedusa n’a pas manqué de susciter les larmes de crocodile rituellement versées par ceux-là même qui en sont responsables. Une tribune du réseau Migreurop dont fait partie le CIRÉ. 

Chroniques de l'Europe Forteresse, le numéro de migrations|magazine sur le contrôle des frontières extérieures de l'UE

Se protéger, surtout quand on se croit guettés par des myriades de migrants qui rêvent de venir partager nos biens… C’est avec ce sentiment de forteresse assiégée que l’Union européenne blinde ses frontières et durcit ses contrôles. À quel danger, réel ou imaginaire, répond cette approche résolument sécuritaire ? Comment se passent concrètement les contrôles ? À qui profitent-ils ? Sont-ils efficaces ? Quels en sont les effets politiques, économiques et sociaux, en Europe et dans les pays tiers ? Peut-on envisager d’autres approches ?

OTAN : Une réponse claire doit être apportée à propos des décès survenus en mer

migrants-mediterranee-embarcationDes lettres réclamant des informations ont été envoyées le 26 mars 2012 au Commandement maritime de l'OTAN à Naples ainsi qu'à diffréents ministres de la Défense Les lettres réclament des éclaircissements à propos de la présence et de la capacité dont disposaient l'OTAN et ses États membres dans la zone maritime concernée lorsqu'est survenu ce dramatique épisode. L'incident concerne un bateau en détresse rempli de migrants fuyant la Libye, laissé à la dérive pendant deux semaines en Méditerranée avant qu'il n'accoste de nouveau en Libye le 10 avril 2011. L'embarcation a rencontré des difficultés peu de temps après avoir quitté Tripoli dans la nuit du 26 au 27 mars 2011. En dépit des appels de détresse et du fait que des rescapés aient aperçu un hélicoptère militaire et un navire de guerre, le bateau n'a pas reçu d'aide, en conséquence de quoi 63 de ses 72 passagers ont péri, dont 20 femmes et deux bébés.

S'abonner à ce flux RSS