soutien

Accueil des demandeurs d’asile: une nouvelle crise annoncée? - Communiqué de presse - 2 juin 2016

Le gouvernement a décidé de fermer 10 000 places d'accueil pour les demandeurs d'asile. Un manque de prévoyance pour le CIRÉ pour qui "il faut maintenir un nombre de places suffisant afin d'éviter de se retrouver dans une situation de crise comme l’été passé". Relisez le communiqué de presse que nous avons diffusé en prévision de l'annonce de cette fermeture.

Centres fermés pour étrangers en Europe: ouvrez les portes, on a le droit de savoir!

visuel-open-accessAujourd'hui, dans la plupart des pays européens, l'accès des journalistes et des membres de la société civile aux lieux d'enfermement des migrants est strictement limité et encadré. La campagne "Open access" appelle les journalistes et les membres de la société civile à visiter les lieux d'enfermements d'étrangers, afin d'informer et de soutenir le présent appel.

Communiqué de presse du 25 avril 2012- Centre fermé Caricole : les murs changent, l’indignité reste

centre-ferme-127bisAujourd'hui, la Belgique inaugure un nouveau centre fermé, le "Caricole". Ce centre servira à enfermer toujours plus d'étrangers et de demandeurs d'asile. Une pratique que le CIRÉ juge inhumaine et inacceptable. Parce que, même flambant neuf, ce centre poursuit le même objectif: priver de liberté des personnes qui n'ont commis aucun crime et qui demandent protection à la Belgique.

STEENROCK 2012: Faites de la musique, pas des centres fermés!

steenrock-2012-2Rendez-vous le 5 mai pour la 3e édition du STEENROCK, manifestival gratuit devant les grilles du 127bis pour réclamer la suppression des centres fermés pour étrangers et l'arrêt des expulsions. Il existe en Belgique six centres fermés où transitent environ 7000 personnes chaque année. Un septième vient d'être actuellement achevé, juste à côté du 127bis !

Communiqué du 6 mars 2012- Droit à l’accueil, hiver comme été! Les ONG demandent des solutions structurelles à la crise de l’accueil

sos-accueil-action-cabinet-6marsCe mardi 6 mars, SOS Accueil a mené une action devant le cabinet de Maggie De Block. Les ONG se demandent ce qu'il va se passer si les places d'urgence ouvertes par le gouvernement ferment après l'hiver. "Personne ne doit dormir à la rue, ni en hiver, ni en été. Des mesures structurelles sont plus que jamais nécessaires. En cette période de contrôle budgétaire, SOS Accueil appelle le gouvernement à se donner les moyens de résoudre enfin cette crise de l'accueil", affirme Anne Dussart, porte-parole de SOS Accueil.

S'abonner à ce flux RSS