soutien

Migrations : le droit international doit primer sur la démagogie

Communiqué de presse. Ces 28 et 29 juin 2018, le Conseil européen s’apprête à franchir un pas de plus dans l’externalisation de sa politique migratoire, en validant le principe "de plateformes de débarquement" dans des pays extérieurs à l’Union européenne. Pour les pousser à accepter ce principe, l’aide au développement est à nouveau utilisée comme un moyen de pression. Cette approche détourne les moyens censés financer le développement durable, est contraire au droit international et contribue à déstabiliser le voisinage européen. Le CIRÉ et le CNCD-11.11.11 appellent à la mise en place d’une politique migratoire basée sur le respect du droit d’asile, l’instauration de voies sûres et légales de migration économique et l’instauration d’un partenariat euro-africain pour le développement durable.

Plan Migration de la Commission: l’aide détournée des objectifs de développement durable

Le Conseil européen des 28 et 29 juin 2016 doit débattre du plan proposé par la Commission pour résoudre la crise migratoire. Ce plan propose un nouveau cadre de partenariat entre l’Union européenne et les pays tiers africains ("Partnership framework with third countries "), en vue de maintenir les migrants hors des frontières de l’Union européenne. Le CNCD-11.11.11 et le CIRÉ dénoncent une approche exclusivement répressive des migrations et une instrumentalisation dans ce but de l’aide au développement. Communiqué de presse- 27 juin 2016.

La réaction de l'Europe face aux tragédies en Méditerranée

L'actualité du printemps 2015 aura été fortement marquée par les naufrages de migrants en Méditerranée. Face à ces drames, le Conseil européen et la Commission européenne ont pris diverses mesures et proposé des solutions. Découvrez notre analyse de cette réaction européenne, ainsi que nos recommandations pour une politique migratoire solidaire et respectueuse des droits humains.

S'abonner à ce flux RSS