soutien

Sommet sur les migrations: l'Europe ni humaine ni solidaire

A la fin de cette semaine, les dirigeants européens se réunissent en sommet pour discuter des propositions de la Commission censées répondre à la crise "migratoire" qui se déroule en Méditerranée. Il est question de mettre en oeuvre la solidarité, mais certains États rechignent à accueillir plus de demandeurs d’asile et de réfugiés. Surtout, au-delà des discours, se dessine un consensus clair pour le renforcement des politiques de fermeture des frontières. Ce n’est pourtant pas la solution. Le CIRÉ et le CNCD-11.11.11 appellent le Conseil européen à mettre en oeuvre un tout autre paradigme et lui rappellent encore que les migrants sont avant tout des êtres humains. Découvrez le communiqué du 24 juin 2015.

Communiqué du 16 novembre 2011: Liste de pays sûrs: quelles garanties de qualité pour la procédure d'asile ?

sander-de-wilde-001Aujourd'hui, la commission de l'intérieur de la Chambre a adopté un projet de loi prévoyant l'adoption d'une "liste de pays sûrs". Le but ? Diminuer le nombre de dossiers d'asile et sortir de la crise de l'accueil. Pour le CIRÉ, cette liste risque surtout d'exclure de la protection des personnes qui en ont réellement besoin. Pour le CIRÉ, loin de garantir une diminution claire des demandes d'asile et d'offrir une solution à la crise de l'accueil, une telle liste pose de sérieuses questions quant à la qualité de la procédure d'asile. Certains demandeurs d'asile pourraient se voir exclus de la protection, alors qu'ils en ont réellement besoin.

S'abonner à ce flux RSS