Quels effets économiques d’une régularisation des sans-papiers en Belgique ?

La revue des économistes de l’UCL «Regards économiques» a consacré un numéro aux effets économiques de la régularisation des sans-papiers en Belgique.

Partant du principe que le débat sur la régularisation est qualitativement proche du débat général sur l’immigration légale, David de la Croix, Frédéric Docquier et Bruno Van der Linden, tous trois chercheurs à l’UCL ont analysé différentes études menées aux États-Unis qui avaient pour objet l’immigration légale. En se basant sur les résultats de ces études, les chercheurs de l’IRÈS tentent de faire des rapprochements avec les nouvelles mesures adoptées en matière de régularisation et l’opération actuellement en cours en Belgique. « Bien qu’elle se différencie de la politique d’immigration légale et non sélective, une politique de régularisation ou d’amnistie engendre des coûts et des bénéfices de même nature, mais d’ampleur moindre, dans la mesure où les sans-papiers participent déjà au marché du travail et bénéficient déjà de certaines prestations sociales. Cela dit, dans une perspective dynamique, les débats sur l’immigration légale et la régularisation se rejoignent : toute régularisation entraîne une migration connexe via le regroupement familial et les effets de réseaux », précisent-ils.

Le cliché selon lequel les sans-papiers vont massivement prendre le travail des natifs ne résiste pas aux études existantes… L’immigration a une contribution plutôt positive aux finances publiques, et cela d’autant plus que le flux migratoire permet de rajeunir en permanence la population

Les chercheurs de l’Irès montrent que ces différentes études concluent généralement que les effets de l’immigration légale en matière de salaire, d’emploi et de finances publiques sont quantitativement faibles. Et si l’on compare les effets positifs et les effets négatifs, les chercheurs de l’Irès montrent que l’effet favorable de l’immigration sur les finances publiques domine l’effet négatif sur l’emploi et les salaires.

Dans l’état actuel des connaissances, ces chercheurs estiment qu’il est raisonnable de penser qu’une régularisation limitée en Belgique n’aura que des effets minimes sur le revenu net de ceux qu’ils nomment les « travailleurs natifs ». « Le seul véritable groupe à risque est celui des natifs les moins qualifiés. Ce sont eux qui pourraient subir des conséquences négatives sur le marché du travail, du moins dans un premier temps. Néanmoins, dans le cas où les sans-papiers ont un taux d’emploi illégal important, ces conséquences sont vraisemblablement minimes », avancent-ils. En outre, les effets éventuellement négatifs doivent aller en s’amenuisant au fur et à mesure que le temps passe et que les nouveaux arrivés se lancent dans des activités productives.

En clair, seuls les employés peu qualifiés pourraient souffrir de l’arrivée de ces nouveaux travailleurs. Les conséquences sur l’emploi des travailleurs belges peu qualifiés resteront néanmoins limitées et diminueront avec le temps. Pour les emplois les plus qualifiés, l’effet d’une régularisation des sans-papiers sera par contre bénéfique, estiment les auteurs de l’étude pour qui la régularisation constituerait un plus pour l’économie belge.

Et les trois chercheurs de conclure leur étude par ces mots : « Le cliché selon lequel les sans-papiers vont massivement prendre le travail des natifs ne résiste pas aux études existantes… L’immigration a une contribution plutôt positive aux finances publiques, et cela d’autant plus que le flux migratoire permet de rajeunir en permanence la population ». 

Source: Les effets économiques d’une régularisation des sans-papiers en Belgique. Une étude de l’Irès, Regards économiques, septembre 2009 • Numéro 72
  • Réfugié, demandeur d’asile, migrant… Lexique & définitions

  • Adresses utiles pour les personnes exilées en Belgique

  • Quels sont les droits des personnes solidaires? Testez vos connaissances!

  • Commander des brochures pour sensibiliser

  • Comment aider les migrants en Belgique? Voici des idées concrètes