soutien

Commentaires du CIRÉ relatifs à la note de politique générale du 3 novembre 2015

La note de politique générale du Secrétaire d’État Theo Francken, publiée le 3 novembre dernier, confirme les orientations prises par l’accord de gouvernement ainsi que l’esprit qui sous-tend la politique belge d’asile et de migration. Le CIRÉ l'a commentée point par point.

Malgré les efforts déployés pour respecter les obligations de la Belgique en matière d’accueil des demandeurs d’asile, c’est nettement à la baisse que sont revus les droits et la dignité des personnes migrantes, qu’il s’agisse de la limitation du titre de séjour du réfugié et de l’élargissement des possibilités du retrait du statut, de la privatisation de l’accueil, de réinstallation à doses homéopathiques et d’une relocalisation de loin insuffisante, des campagnes de dissuasion et de la multiplication des contrôles, ou encore du renforcement de l’enfermement. Le tout, sur fonds d’une rhétorique alarmiste et ultrasécuritaire, caractérisée par un soupçon d’abus généralisés, dans laquelle le migrant est appréhendé comme un danger pour notre société.

Cette note politique soulève aussi pas mal de questions, tant sur le respect des obligations internationales du pays et des droits des personnes concernées, que sur les objectifs poursuivis par de telles mesures et la vision de long terme qui les sous-tend. Ce sont ces questions que cette analyse tente de mettre en évidence.

Découvrez l'analyse "Commentaires du CIRÉ relatifs à la note de politique générale du 3 novembre 2015"

pdf Commentaires du CIRÉ relatifs à la note de politique générale du 3 novembre 2015 (258 KB)

Dernière modification le lundi 04 janvier 2016 11:18