soutien

Asile et migration : une politique restrictive et stigmatisante envers les migrants

La note de politique générale du Secrétaire d’État à l’asile et à la migration a été publiée le 27 octobre dernier. Pour le CIRÉ, le constat est clair: cette note comporte toujours plus de mesures restrictives avec, en toile de fond, un discours stigmatisant envers les migrants.

Il n’y pas de réelles nouveautés dans la philosophie générale de cette note de politique générale mais des mesures qui détricotent patiemment les droits et la dignité des personnes migrantes. Et certaines d’entre elles - comme la déclaration d’intégration, l’extension de la liste de pays "sûrs" ou la remise en détention des familles - sont particulièrement inquiétantes.

Elles insufflent un degré supplémentaire de stigmatisation des personnes migrantes et distillent une vision selon laquelle l’immigration serait illégitime: les migrants profiteraient de notre système et abuseraient de notre hospitalité - voire mettraient à mal la sécurité - et il faudrait s’en protéger. De quoi attiser les peurs et renforcer les préjugés, ce qui, à l’heure actuelle, est exactement ce dont nous n’avons pas besoin.

Découvrez la réaction du CIRÉ dans cette analyse

pdf « Asile et migration : une politique restrictive et stigmatisante envers les migrants » (368 KB)

Dernière modification le mardi 03 janvier 2017 18:19