soutien

Affaire Cleanse-BrasilEuro: des travailleurs abusés et un procès "oublié"

Dix ans après les faits, la Justice a enfin rendu une décision dans l’affaire BrasilEuro, dans laquelle 200 hommes et femmes sans papiers, victimes d’exploitation et de promesses de régularisation par leur travail dans une entreprise de titres-services, s’étaient constitués partie civile au procès.

Retour sur les faits et le jugement rendu par le tribunal correctionnel de Bruxelles le 15 décembre dernier, sur fond d’un accord de gouvernement de mars 2008 s’engageant dans une opération de régularisation, basée notamment sur le travail comme preuve d’ancrage durable.

Découvrez cette analyse

pdf Affaire Cleanse-BrasilEuro: des travailleurs abusés et un procès "oublié" (248 KB)

Dernière modification le lundi 17 septembre 2018 10:50