soutien

Groupe Transit: le réseau des visiteurs ONG en centres fermés

À l'intérieur des grilles du 127 bis

Le CIRÉ coordonne le réseau des visiteurs O.N.G. en centres fermés des associations membres depuis 1989, sur base d’un mandat que lui a délégué le Comité Belge d’Aide aux Réfugiés. Cette thématique est donc au coeur de ses préoccupations et de celles de ses membres depuis plus de 20 ans.

La coordination des visiteurs O.N.G. se fait en étroite collaboration avec le Vluchtelingenwerk Vlaanderen. Ce groupe de visiteurs, nommé "groupe transit", est composé de 5 autres associations:

Cette coordination a pour rôle de relayer politiquement les revendications du groupe transit, tout en sensibilisant l’opinion publique. Notre présence en centres fermés, bien que précaire, nous permet d’assurer un minimum de contrôle sur les pratiques de l’administration belge dans ces zones de non droits. Nous demandons plus de transparence et proposons des alternatives et amendements.

Le CIRÉ est opposé à l’existence même des centres fermés, lieux clos, camps de détention où l’on enferme des étrangers qui n’ont commis aucun autre délit que de vouloir vivre en Belgique. Dans le même temps, nous nous efforçons de lutter contre l'enfermement de certaines catégories de personnes: mineurs, malades, demandeurs d’asile…

Dans le cadre du groupe transit ou avec d’autres associations, le CIRÉ a publié des rapports et analyses sur la question des centres fermés ou des expulsions, dans un but de dénonciation et de sensibilisation :

pdf  Rapport de mai 2003 : l’arbitraire en centres fermés (1.25 MB)

pdf  Analyse de la situation en zone de transit (67.78 kB)

pdf  Réaction au rapport intermédiaire de la Commission Vermeersch II (59.1 kB)

pdf  Réaction au rapport final de la Commission Vermeersch II (144.85 kB)

Dernière modification le mardi 17 mars 2015 13:17