soutien

Communiqué du 20 juin 2011: Une action symbolique et 40 000 messages pour la protection des réfugiés - La Convention de Genève a 60 ans : le besoin de protection est toujours d'actualité -

wrd2011-photo-bxl-midi

Ce lundi 20 juin 2011, c'est la Journée mondiale du réfugié. Cette année, nous célébrons également le 60e anniversaire de la Convention de Genève relative à la protection des réfugiés. Aux quatre coins de l'Europe, des événements sont organisés autour du symbole du parapluie pour rappeler que les réfugiés ont besoin de protection. En Belgique aussi, des organisations ont marqué le coup en menant une action symbolique à la Gare du midi et en distribuant des milliers de flyers dans les principales gares du pays. Avec des revendications fortes sur les droits des réfugiés.

Un parapluie, des funambules, un gâteau et un flyer pour sensibiliser les citoyens à la protection des réfugiés.

Autour du symbole du parapluie, commun aux événements qui se déroulent dans huit pays européens, nous avons proposé aux navetteurs de la Gare du midi de s'arrêter un instant sur la question de la protection des réfugiés. Comment ? En croisant un funambule s'équilibrant à l'aide de parapluies, en lisant des témoignages de réfugiés, en dégustant des biscuits réalisés par des demandeurs d'asile et en soufflant les bougies du gâteau d'anniversaire, remis à Wilbert Van Hövell, représentant pour l'Europe de l'Ouest du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, à l'occasion des 60 ans de la Convention de Genève. En ce 20 juin, nous avons également distribué des milliers de flyers, dans 21 gares différentes, à Bruxelles, en Flandre et en Wallonie. Des flyers qui alternent témoignages de réfugiés reconnus et revendications politiques.

Des revendications pour rappeler les droits des réfugiés

Ce 20 juin, c'est aussi aux autorités politiques que nous avons souhaité adresser un message. C'est pourquoi, nous avons remis à Melchior Wathelet, le Secrétaire d'État à la Politique de migration et d'asile, les trois revendications suivantes (sur lesquelles vous trouverez plus d'explications dans le focus en annexe) :

  • Les réfugiés ont le droit d'accéder à la protection Pour pouvoir demander l'asile et bénéficier d'une protection en Belgique et en Europe, les réfugiés doivent pouvoir atteindre notre continent. Or, l'Europe ferme de plus en plus ses frontières. Lorsqu'un réfugié parvient à atteindre l'Europe, sa demande d'asile doit pouvoir être examinée avec soin, pour qu'il ne soit pas renvoyé vers un pays où sa vie et sa liberté sont en danger.
  • Les réfugiés ont droit à une procédure d'asile de qualité  Pour pouvoir bénéficier de la protection prévue par la Convention de Genève, les réfugiés ont droit à une procédure d'asile humaine et de qualité. Or, en Belgique, les demandeurs d'asile sont parfois détenus en centre fermé durant leur procédure. Des centaines d'autres ne bénéficient pas de l'accueil digne auquel ils ont droit. Parce que le gouvernement ne prend pas ses responsabilités, ils se retrouvent en accueil d'urgence, sans accompagnement adéquat, ou même à la rue...
  • Les réfugiés ont droit à une protection en Europe  Les réfugiés qui réussissent à atteindre l'Europe sont confrontés à la « loterie de l'asile ». Dans un pays, ils ont de bonnes chances d'être reconnus réfugiés; dans un autre, ils n'en ont aucune ! Pour mettre fin à cette loterie, il faut instaurer un système d'asile européen commun, dont l'objectif principal est d'offrir une protection à ceux qui en ont besoin. Par ailleurs, en développant des programmes de réinstallation dans nos pays, l'Europe témoignerait de sa solidarité avec les régions d'origine qui accueillent la grande majorité des réfugiés mais ne peuvent pas toujours leur garantir la protection.

 Avec ces revendications, nous souhaitons rappeler la nécessité de garantir la protection des hommes, des femmes et des enfants fuyant leur pays à cause de la guerre, de la violence et des persécutions.

Plus d'informations :

  • Vous trouverez en annexe, le flyer distribué et le focus sur les trois revendications que nous portons dans le cadre de la Journée mondiale du réfugié.
  • Pour Bruxelles et la Wallonie, les flyers ont été distribués dans les gares de Bruxelles-midi, Bruxelles-central, Bruxelles-nord, Arlon, Charleroi, La Louvière, Liège, Mons, Namur et Ottignies.
  • En cette journée dédiée aux réfugiés, différentes « Umbrella marches » sont organisées à travers l'Europe, à l'initiative d'ECRE (European Council on Refugees and Exiles), organisation représentant quelques 70 associations de défense des réfugiés en Europe. Avec le symbole du parapluie, rappelant la protection et l'abri, des milliers de personnes en Autriche, en France, en République tchèque, au Royaume-Uni, en Turquie, aux Pays-Bas, au Portugal et en Belgique vont exprimer leur souhait de rendre leurs pays plus sûrs et plus accueillants pour les hommes, les femmes et les enfants qui ont fui la guerre et les persécutions. Plus d'informations sur www.ecre.org.

Contact presse
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Directrice du CIRÉ, +32 2 629 77 35

Dernière modification le mardi 17 mars 2015 13:18