Banner Top

Pour une loi belge des étrangers qui protège toutes les femmes des violences conjugales

Le CIRÉ a récemment été invité avec d’autres organisations, à faire part au GREVIO, organe d’expertise indépendant chargé de veiller à la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique, dite “Convention d’Istanbul”, à partager ses constats et recommandations concernant la mise en œuvre par la Belgique des dispositions de la Convention relatives aux femmes migrantes. Cette rencontre fut organisée dans le cadre du premier tour d’évaluations depuis l’entrée en vigueur de la Convention en Belgique le 1er juillet 2016.

Cette rencontre avec le GREVIO fut l’occasion de revenir sur les écueils du cadre légal belge en la matière ainsi que sur les recommandations que nous formulons pour que celui-ci soit renforcé et permette, réellement, de protéger toutes les victimes de violences, quel que soit leur nationalité ou leur statut de séjour, conformément aux obligations qui incombent à la Belgique dans le cadre de la “Convention d’Istanbul”.

Après quelques éléments de contexte et quelques chiffres, la présente analyse reprend nos constats et recommandations et est l’occasion de revenir sur l’un des combats menés par le CIRÉ depuis plusieurs années, contre la double violence faite aux femmes migrantes venues en Belgique vivre en famille.

Découvrez cette analyse

Article mis à jour le

Mots clés
Share This