Banner Top

Merci les migrants !

Ce mardi 18 décembre, c’est la Journée internationale des migrants. L’occasion de donner un coup de projecteur sur les migrants qui, aujourd’hui, comme ils l’ont fait hier, contribuent au développement de la Belgique. L’occasion aussi de leur dire tout simplement merci! Cette carte blanche de SHARE est parue sur le site du journal Le Soir ce mardi 18 décembre 2012.

Le 18 décembre, partout dans le monde, on célèbre la Journée internationale des migrants. Cette date rappelle qu’il y a 22 ans, une convention a été adoptée par l’assemblée générale des Nations unies sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants, convention qui n’a à ce jour été ratifiée par aucun pays occidental.
Si nous en profitions pour aller à l’encontre des clichés et des préjugés ? Non, les migrants ne sont pas des profiteurs, des étrangers qui viennent voler le travail des Belges… Une image répandue mais qui se révèle fausse. Car oui, les migrants contribuent grandement au développement de la Belgique dans une série de domaines, dont l’économie. Et ils l’ont toujours fait.

Rafraichissons-nous la mémoire. Aux lendemains de la guerre 40-45, la Belgique avait bien besoin de migrants pour faire tourner l’économie et développer le pays. On les a appelés en renfort. Ils sont venus par milliers pour travailler dans nos mines et nos charbonnages. Et, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’était pas simplement parce que notre pays manquait de main d’œuvre. Mais bien parce que les Belges postulaient moins pour ce travail. Trop pénible. Pas assez bien rémunéré. Les étrangers, eux, ont répondu présents. Merci à eux!

Ça, c’est pour hier. Qu’en est-il aujourd’hui? Et bien, ils continuent à répondre à l’appel. Prenons l’exemple du secteur médical et des soins aux personnes. Que ce soit dans nos hôpitaux ou nos maisons de repos, les étrangers sont bien là. Ils sont médecins, infirmiers(ères), aide-soignant(e)s, accueillant(e)s, nettoyeurs(euses)… Ils viennent d’Afrique, d’Asie, des pays de l’Est. Et non, ils ne viennent pas nous voler nos boulots. Ils viennent travailler là où nous ne le voulons pas. Ou plus, dans des secteurs où les tâches sont pénibles, épuisantes parfois. Merci à eux, encore!

Hier comme aujourd’hui, on est donc loin de l’image des migrants profiteurs, passifs, qui envahissent notre pays. Ils sont au contraire, pour la très large majorité d’entre eux, des acteurs qui contribuent au développement de la Belgique. Et ils nous rendent de fiers services. Alors, oui, en ce jour où ils sont mis à l’honneur, nous leur disons une dernière fois, merci!

 

SHARE, Forum des migrants
Collectif d’associations et de fédérations d’associations issues de l’immigration en Belgique.
www.shareforum.be

Banner 468 x 60 px