Banner Top

Les familles migrantes dites roms en errance à Bruxelles: des citoyens européens de seconde zone?

Dans cette analyse, le CIRÉ revient sur la question des familles migrantes dites roms qui sont en errance à Bruxelles, depuis des années parfois. Les conditions dans lesquelles elles vivent les privent de leurs droits les plus fondamentaux.

La situation d’errance des familles migrantes dites roms existe depuis les années 90 mais a surtout été rendue visible à Bruxelles ces dernières années, par la présence de celles-ci dans les espaces publics, notamment les gares et les parcs.

Certaines de ces familles migrantes dites rom sont ballottées de commune en commune, de squat en dispositif d’accueil pour sans-abris, en passant par la rue, sans qu’aucun pouvoir public ne les prenne effectivement en charge et ne leur offre un véritable accès aux droits fondamentaux. Pour certaines d’entre elles, cette errance dure depuis des années…

Découvrez cette analyse

Les familles migrantes dites roms en errance: des citoyens européens de seconde zone ?

Article mis à jour le

Mots clés
Share This