Banner Top

Les demandeurs d’asile sont des personnes, pas des dossiers

Un an après la mise en œuvre du trajet de retour pour les demandeurs d’asile déboutés dans les places de retour de Fedasil, le CIRÉ et Vluchtelingenwerk Vlaanderen ont rédigé un rapport intitulé “Ce sont des personnes, pas des dossiers”.

Les accompagnateurs sociaux de nos structures d’accueil – qui doivent mettre en œuvre cette politique –  y font part de leurs récits et de leur vision, en nous livrant des témoignages interpellants.

Avec eux, nous épinglons les écueils de cette nouvelle politique de retour et analysons la manière dont le gouvernement mène celle-ci, au regard de l’énorme coût humain qu’elle engendre et des conséquences sur le terrain: les demandeurs d’asile sont angoissés et déstabilisés, leurs accompagnateurs sociaux n’en peuvent plus, doutent de la cohérence et du bien-fondé de leur mission.

Et, alors que le politique voulait permettre à chaque demandeur d’asile débouté de bénéficier d’un accompagnement spécialisé au retour volontaire, il s’avère que 87% des personnes concernées par une place de retour, ne s’y sont pas rendues ou l’ont quittée sans faire appel au retour volontaire.

Ce rapport illustre également une tendance sociétale plus large: celle d’une logique gestionnaire qui met à mal les droits sociaux et qui laisse peu de place à un réel accompagnement social.

Nous tirons la sonnette d’alarme car:

  • les fragilités et les traumatismes sont accentués par le choc du transfert soudain vers les places de retour,
  • la précieuse relation de confiance entre les résidents et leur travailleur social est anéantie en quelques jours et jamais rétablie,
  • de nombreux problèmes sont causés par une approche “administrative” des personnes et par les transferts à répétition d’une structure à l’autre.

Vous trouverez également, dans ce rapport, un certain nombre d’enseignements et des propositions pour une politique de retour qui soit plus humaine et respectueuse des demandeurs d’asile déboutés.

Découvrez le rapport “Ce sont des personnes, pas des dossiers”

icon Rapport “Ce sont des personnes, pas des dossiers” (3.76 MB)

Article mis à jour le

Mots clés
Share This