Banner Top

Le rapport annuel du CIRÉ pour l’année 2012

2012… Année charnière pour la politique d’asile et de migration en Belgique, dixit le gouvernement. Un tournant décisif a été amorcé et, désormais, tout est sous contrôle selon lui : la crise de l’accueil est résolue, les demandes d’asile et de régularisation pour raisons médicales diminuent, les abus sont traqués, les retours volontaires ont la cote. Les nouvelles mesures prises par le gouvernement seraient “efficaces” et “humaines”. La politique choisie serait enfin “cohérente”. Tout irait pour le mieux et l’avenir serait prometteur… Vraiment ?

Au CIRÉ, nous avons surtout vu une année avec toujours plus d’atteintes aux droits des migrants. Résoudre la crise de l’accueil en restreignant les droits, instaurer une procédure qui empêche les personnes gravement malades d’obtenir un droit de séjour ou mettre en place une politique de retour volontaire sous la pression, pour ne citer que quelques exemples, non, cela n’a rien d’efficace, ni d’humain…

Changer de paradigme

Et pour parvenir à renverser la tendance, il faudra nécessairement arriver à penser le changement… À s’attaquer aux causes de l’exil, à la dérégulation du marché du travail, aux discriminations dont sont victimes les personnes… Bref, changer les paradigmes actuels !

Nous vous invitons à plonger dans notre rapport annuel 2012 pour découvrir les analyses produites, les actions politiques menées et les activités mises en œuvre par les différents services du CIRÉ.

icon Le rapport annuel du CIRÉ pour l’année 2012 (4.03 MB)

Article mis à jour le

Mots clés
Share This